Voyages et découvertes

FEMME PEULE

Les peuls, le peuple le plus répandu en Afrique, sont connus pour leur nomadisme. Ils sont caractérisés par trois mots clés: la femme, la vache et la foi.

Cette triptyque est basé sur l’importance à la limite de l’idolâtrie qu’accorde ce peuple face à ces mots.

Pour cet article, nous allons nous intéressés spécialement à la femme peul.

Pour mieux les cerner, on va catégoriser leur attribut qui les qualifient le mieux.

la beauté ou ηhari: ŋhari signifie à la fois la beauté, le charme et les caractéristiques physiques. On dit que les femmes peules font parti des plus belles du monde. La femme peule accorde une importance capitale à la beauté qui selon elle est une partie intégrante de sa culture.Pour qualifier leur beauté on entend souvent l’expression elles sont « belles comme des djinn ». Cette comparaison est née du fait que la plupart de ces génies prennent une apparence féminine pour envoûter les humains de par leur beauté avant de les tuer.

Les femmes peules ont le plus souvent les mêmes traits de beauté: un long cou, le nez fin, la souplesse et la longueur de leur cheveux et pour la majorité la peau claire. Elles disposent de tout un processus esthétique pour mettre en valeur leur beauté. Le plus souvent c’est des tatouages et des scarifications sur le visage ou même  sur tout le corps. elles se tatouent la gencive supérieur, les lèvres et le contour de la bouche.

Et pour mieux accentuer leur beauté, elle séduit encore plus par leur célèbre coiffure traditionnelle en crête (dioubhadé) accompagné de deux petites tresses sur les deux cotés tombant sur le visage. Sans oublier la touche finale, toujours habillés de leur tissu traditionnel le « ngara » ou le « leppi » qui est quand même assez varié, le tout accompagné de leur parures en or ou argent.

Et au de là de cette facette basé sur la beauté, la femme peule est capable de contrôler un homme juste en lui offrant de petites présents en nourriture. Dans le coutume, la femme offre une gourde contenant du beurre de vache appelée « temberé nebban » ou « nebban nayi » qui selon la légende permet à la femme d’avoir un pouvoir absolu sur son mari.

Valeurs morales: chez les peuls, il existe une relation étroite entre la beauté et les valeurs sociales et comportementales. Et pour une bonne cohésion de ces attributs, l’éducation des femmes peules est basé sur le « khersa » qui veut dire la honte mais en rapport avec l’honneur et le « moungnal » qui est la patience. Ceci dit que la femme peule doit etre patiente, pudique, gracieuse et réservée. D’où cette célèbre expression des peuls: « la femme doit marcher comme une vache ». Ce qui signifie simplement que la femme doit regarder ces pieds en marchant.

Les femmes peuls sont célébrées non pas seulement pour leur beauté mais pour leur grâce et leurs valeurs morales. Elles sont la fierté et joyau de la société peul d’ou le proverbe « debbo poulho ko diouri » qui se traduit comme suit « la femme peule, c’est du miel ».

Nous voila à la fin de cet article et j’espère que vous avez aimé mon mini reportage.

Pleins de boussah

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s